La manifestation débutera dès 10h par l’exposition vente des objets artisanaux de l’ouest du Cameroun.

Le samedi 6 mai  2006 à partir de 10h

L' association « Marie Lumière du Monde »
organise une

Manifestation exposition vente
Salle Patenôtre à Rambouillet

La manifestation débute dès 10h par l’exposition- vente des objets artisanaux de l’ouest du Cameroun.

A partir de 18h30 un grand Concert Spectacle avec les artistes suivants:

Adèle Belmon ( gospel), Brigitte Antonelly (lyrique),
Alain Cognito (magicien), Mamadou Ly (conteur africain),
Dany (d-j), Manu ( humoristique), Gisèle ( groupe métisse),
chanteuse Camerounaise, Virginie Trutin (danses modern jazz),
le jembé , Marie ( joue la guitare).

Entrée 10 euros pour les adultes, 5 euros pour les enfants,
étudiants et demandeurs d'emploi.
Salle Patenôtre, 64 rue Gambetta 78120 Rambouillet
Marie Lumière du Monde : www.mlm-asso.org

L’association existe depuis quatre ans, travaille également avec d’autres associations tel que Plume d’ Oie, l’association le Lien, l’association de PAA’ YOGAM ( Bayangam ), etc.  Nous avons fait des dons au : 
-Centre pour handicapé à Douala ( Cameroun) : fauteuils roulants, cannes anglaises et médicaments.
-Le Dispensaire Cité Sic à Douala ( médicaments).
-Sans oublier le village de Bayangam donc nous apportons principalement nos dons.



Présentation du domaine à investir : BAYANGAM


L’appellation « BAYANGAM « est dérivée de « POYOGAM » qui signifie littéralement : ceux qui ont vu les sauterelles.
C’est ce nom qui devient BAYANGAM au contact des européens.

Histoire de la dynastie BAYANGAM.

Au début du 16e siècle, deux frères jumeaux KAMMOGNE et FOHOM dit FOHOMTCHUENG quittèrent la chefferie BANGAM pour une partie de chasse au cours de laquelle ils s’installèrent respectivement à BAHAM et à BAYANGAM. Le frère cadet KANMEGNE fonda la chefferie BAHOUAN.

Le vaillant FOHOMTCHUENG, venu de BAGAM avec ses huit grands notables fonda la chefferie BAYANGAM avec pour chef-lieu DEMSI (TCHALA) KAFOUONGUE, ce chef-lieu sera transféré, plus tard, à HIALA par sa majesté KOM MATA, 8ème chef de la dynastie.

La dynastie BAYANGAM compte 13 chefs.

L’actuel chef POUAKAM II, le 13ème de la dynastie, est au trône depuis le 5 avril 2002, âgé de 35 ans.

La tradition orale nous apprend que, depuis sa création, les chefs suivants ont régné sur BAYANGAM.

Chefs (feu) :

1) FOHOM TCHUENG (début 16ème siècle),
2) TEINTSEDO’O,
3) TCHUENDJO,
4) DJOUM,
5) TCHAG,
6) TCHAGNE II,
7) TCHAGNE III,
8) KOMATA,
9) TCHUENTE,
10) KOM MALEU (1884-1913),
11) KOMWAINDJO ( 1913-1964),
12) POUOKAM CHRISTOPHE (1964-2001).


Situation et aspect physique de la ville de BAYANGAM.

Située dans la province de l’ouest, département du KOUNG-KHI, de DOUALA à BAYANGAM : 320 km,
de BAFOUSSAM à BAYANGAM : 25 km.
Sa superficie est de 49 km2 pour une population estimée pour près de 20.000 habitants, soit 408 habitants au km2 .

BAYANGAM présente trois types de paysages :

1) à l’ouest : une zone montagneuse dont la plus haute altitude est de 1.911 m,
2) au centre : une zone escarpée,
3) au nord-est : une zone de plateaux assez fertile. C’est la plus cultivée dont l’altitude la plus basse est de 1.450 m.

La morphologie générale présente un découpage dans lequel BAYANGAM a des sols tantôt rocailleux et ses argilo-sableux au hauteur, des sols limoneux en plateau, enfin des sols hydromorphes dans les vallées d’ou l’infiltration profonde des eaux, justifiant le tarissement des rares sources pendant la saison sèche.

¨ Climat

BAYANGAM est située dans l’aire de transition entre la zone équatoriale et la zone tropicale, d’où l’existence de quatre saisons :

- deux saisons sèches et deux saisons pluvieuses variant comme suit :*

- 16 mars au 30 juin : petite saison de pluie,
- 1er juillet au 15 août : petite saison sèche,
- 16 août au 15 novembre : grande saison de pluie,
- 16 novembre au 15 mars : grande saison sèche.

¨ Infrastructures éducatives.

STASTIQUES 2000-2001

ETABLISSEMENTS PUBLICS
Désignation Nombre d’élèves
2 écoles maternelles 34
4 écoles primaires 1.223
C.E.S. de KASSAP 240
Lycée de BAYANGAM 827

ETABLISSEMENTS PRIVES
Désignation Nombre d’élèves
3 écoles catholiques 498
1 école protestante CEBEC 179

Infrastructures sanitaires.

o - 2 centres de santé,
o - 1 dispensaire « ADLUCEM »

Infrastructures administratives.

o – 1 sous-préfecture,
o - 1 mairie,
o – 1 chefferie.

Résumé de notre séjour dans le village de BAYANGAM

C’est dans la misère qu’il y a la joie et l’accueil.
95% des habitants, vivent sans eau courante ni électricité.
C’est pour la première fois que Sophie et Lionel Quintyn ( responsable du parrainage des enfants de l’association M.L.M.). C’est à la chefferie que le couple Quintyn ont séjourné. Il accueillera tous les membres de l’association MLM, pour un tourisme du développement durable. Les habitants du villages nous ont réservé un accueil très agréable. 

1) l’eau

Manquer d’eau pour une nation, c’est rester en marge du développement et du progrès industriel.

Ouvrir un robinet est un geste banalisé dans les pays développés, pourtant, à BAYANGAM, 95 % de la population ne connaît pas ce geste.

Conditions d’approvisionnement en eau, actuellement à BAYANGAM.

Il y’a trois façons de s’approvisionner en eau.

· On puise l’eau à la source non aménagée :

Ou dans un des trois ruisseaux qui y coulent, prenant tous leur source dans la même chaîne de montagne qui conserve un très bas débit toute l’année.
Cette eau de source sert à réaliser des tâches ménagers : laver la vaisselle, le linge etc

· L’eau du puits :

30% des habitants du village disposent d’un puits. Cette eau sert à la consommation, à cuisiner et autres tâches.

· Les fontaines publiques : 

Le village possède depuis août 2005, 7 fontaines. Cette eau est la plus potable parmi les deux autres précédemment citées. Les 7 fontaines ont été installées par les autorités du village (Maire, sa majesté POUOKAM II).
4 de ses puits ont fonctionné qu’un trimestre, de nos jours, eux sont condamnés à causes : d’une pièce et la maintenance.

Actuellement, les décideurs de ces travaux nous conseillent, de ne pas commettre les mêmes erreurs, de travailler dans le long terme en ce qui concerne l’eau en énergie renouvelable. 
Nous trouvons regrettable d’investir une telle somme sans résultat, cette somme aurai été investie dans l’éducation et la santé.

2) 52 Enfants à Parrainer

La plus part des enfants à parrainer sont de familles monoparentales. La majorité sont les enfants donc les mamans ont moins de 25 ans et possède 3 à 5 enfants. La majorité des enfants sont orphelins et démunis. C’est la grande mère qui s’occupe de ses petits enfants, vu les conditions sociales des mamans. La plus part de ces jeunes mamans sont livrées à eux mêmes et sortent sans se protéger. Le coût du préservatif est extrêmement cher pour les jeunes (1€ la pièce), et préfère investir pour les soins des enfants où les aliments. 

La plus jeune à parrainer a un mois, elle est née le 22 février 2006 : MODJO ISABELLE MANUELLA et sa maman à 20 ans (NGELA CALMAINE CATHERINE, née le 24 mars 1986) et est désespérée. 
La moyenne d’âge des enfants à parrainer ont entre de 4 et 14 ans.

Nous recherchons : 

Des parrains et marraines pour ses 52 enfants.
Des préservatifs, médicaments.
Des élèves infirmières où corps médicales pour séjourner à Bayangam pour informer les jeunes sur la contraception, la protection et la prévention
( Le chef du village et la population, les accueilleront avec grand plaisir. En ce qui concerne le confort, rassurez-vous, il y a l’eau courante, l’électricité et la télévision à la chefferie).

Notre système de parrainage est de développer une relation familiale avec votre filleul (e), échanger des lettres et photos, lui téléphoner à votre convenance, visiter la famille. Vos dons peuvent être mensuels et en toute liberté, tout en adhérant à l’association MARIE LUMIERE DU MONDE, 30 € annuelle.
Sophie et son mari ont déjà parrainé un égyptien de 8 ans et Raïssa 5 ans du village de Bayangam.
Sa maman Françoise et son père ont parrainé Stéphane 5 ans toujours du village Bayangam.
Nous sommes revenus avec des renseignements, concernant les enfants à parrainer : photo, accord parentale, fiche individuelle des enfants, constitution de la famille…
Pour tout renseignement, contacter SOPHIE QUINTYN –22 rue des Plaisances - Garnet 28700 Levainville – Tél : 02 37 31 17 82
Fax : 02 37 31 17 88 – e.mail : sophie.lionel@wanadoo.fr

 

3) Le Jumelage de l’école GUE LONGROI dans l’Eure et Loire et l’école KING PLACE de Bayangam 

L’école King Place est constitué de 417 élèves.
Le directeur de l’école est Monsieur Wembé Fidèle et ses 10 titulaires.

Madame TCHUENTE responsable de la classe maternelle composée de 24 élèves âgés de trois à 5 ans ( lors de notre arrivée les élèves de la maternelle étaient en vacances de Pâques, eux partent toujours une semaine avant l’école primaire). Le coût de l’inscription est de 7500fcfa soit 11€50 par an sans compter les fournitures.

Madame MOKALOJAC : classe de SIL A l’équivalent de la dernière école de maternelle composée de 38 élèves(23 filles et 15 garçons).

Madame MOKAM :classe SIL B constituée de 38 élèves (22 filles et 16 garçons).

Madame GAINSOM : CP composée de 64 élèves (41 filles et 23 garçons).

Monsieur FINDJOM : CEI A constituée de 47 élèves ( 24 filles et 23 garçons).

Madame TSAKEM : CEI B constituée de 47 élèves (25 filles et 22 garçons).

Madame NGUEGUIN : CEII constituée de 58 élèves (35 fille et 23 garçon).

Monsieur KUINOE : CMI A constituée de 33 élèves (18 filles et 15 garçons).

Monsieur TCHAM : CMI B composée de 33 élèves (19 filles et 16 garçons).

Monsieur DJEMBI : CMII composée de 35 élèves (19 filles et 16 garçons).

Monsieur Wembé, nous a fait part des manques de matériel scolaire pour les enseignants tels que : craies, stylo, règles, compas etc… à seule fin de transmettre leur acquis aux élèves. Nous avons constaté qu’il y’avait une règle pour les 9 classes (un instituteur envoyait au bureau du directeur chercher la règle, après usage il la restituait).
Nous, nous sommes rendu compte de l’appauvrissement de l’établissement KING PLACE en matériel. Concernant les élèves, ceux-ci ne disposent même pas de livre scolaire, seul l’instituteur en possède. Quant aux fournitures scolaires les élèves ne disposent que d’un seul stylo.

Nous avons offert au nom de l’association et de FRANCOISE directrice de l’école de GUE LONGROI des dons à Monsieur Wembé au profit de l’école primaire de King Place et aux habitants : 10 dictionnaires (le directeur nous a fait part du manque de dictionnaire dans son établissement), des crayons couleurs, feutres, des jeux pédagogiques, 150 stylos, des beignets, des jouets, des vêtements, des sacs de riz, sels, savons… et trois ballons de foot-ball (les élèves ont inauguré le ballon en organisant un match de foot-ball, c’est Lionel Quintyn qui a donné le coup d’envoi). Le souhait des enfants est de jouer contre les élèves de l’école de GUE LONGROI).

Ces dons ont été reçu avec une immense joie par les instituteurs (trices) et les élèves.

Monsieur Wembé, nous a fait part d’un besoin de 76 euros, pour l’achat de matériel de travaux pratiques, afin que les jeunes artistes confectionnent des objets artisanaux. Ces objets seront réalisés par les enfants et acheminés en France à seule fin d’être commercialisés au profit des enfants pour subvenir à leurs fournitures scolaires, à des enseignants et à l’association.

L’association MLM s’engage dès la rentrée 2006/ 2007 à subvenir aux fournitures scolaires de l’établissement King Place.

Le chef joue un grand rôle dans l’éducation, la scolarité des élèves. Il finance, deux instituteurs parmi les 9 enseignants afin de pallier aux classes de 70 à 80 élèves par rapport à d’autres établissements, membre de l’association des parents d’élèves et responsable de l’association PA’A YOGAM qui est apolitique et non lucratif. Le but est de contribuer au développement économique, social et culturel du groupement de Bayangam, sans oublier l’amélioration des conditions de vie de la population. 
C’est à la chefferie que le couple Quintyn a séjourné. Le chef accueillera tous les membres de l’association MLM, pour un tourisme du développement durable.

La journée d’un enfant du village à partir de 5 ans consiste :

Réveil 5 h du matin, aller chercher de l’eau et contribue aux tâches ménagères de la maison (laver la vaisselle, le linge, balayer la maison.) ensuite il se douche et fait ses devoirs de l’école au grand matin par manque de lumière, les maisons sont éclairées soit avec les lampes à pétrole, soit avec le feu de bois, des bougies où la torche.
7 h 30, départ pour l’école à pieds minimum 5 km (parfois, l’enfant ne prend même pas son petit déjeuner).
8 h 30 entrée des classes. Il y a deux récrées 10 h 30 et 12 h 30.
15 h 30 Fin des cours.
Les enfants rentrent à la maison, si maman a cuisiné, ils peuvent manger, ensuite ils se dirigent aux champs pour aider leur maman.
Retour du champ à la tombée de la nuit vers 19h30.
La maman, cuisine avec l’aide des enfants.
21 h dîner.
22 h coucher.
Le contraste est frappant entre la vie africaine et occidentale des enfants.
Les enfants africains ne demandent qu’à étudier, il leur manque les moyens pour y parvenir.

Le parrainage d’une classe, d’une école où entre ville est un geste solidaire ouvrant sur la découverte d’une autre culture, coutume et permettant de financer un projet de développement. Les enseignants, pourront amener les élèves à découvrir le Cameroun. Echanger des correspondances…

Nous recherchons :
Des écoles, des classes également des villes pour le jumelage avec le village de Bayangam.
Des fournitures scolaires ( règles, crayons, stylos, craies, etc…)



Manifestation le samedi 6 mai 2006, salle Patenôtre à Rambouillet : 
Tarif : 10 € adultes - 3 € enfants à partir de 7 ans, 5 € étudiants et demandeurs d’emploi.
Association « Marie Lumière du Monde » Association régie par la loi 1901.
12 rue des Marais  78120 Rambouillet
Tél et Fax : 01 34 83 08 19
e.mail : virginie.simo@laposte.net
Internet : www.mlm-asso.org

Partagez cette page :



Partager cette page



Derniers sujets du forum