Vous avez dit récupération ?

Publié le 24/9/2016 par Sauvons la ligne 89

Communiqué Le collectif "Sauvons la ligne 89"

Pour information nous nous sommes regroupés en collectif en mars 2016 suite à la volonté du STIF et du SITERR de supprimer tout simplement la ligne des collégiens, lycéens et salarés du canton de Nogent-le-Roi vers Rambouillet.

Nous avons écrit des couriers aux élus du 28 et 78, au Conseil Régional d'Ile-de-France et à sa présisente, alerté le STIF et le SITERR? publié des articles dans la presse, passé des heures en réunion avec notre Conseiller Départemental, orgnanisé 2 réunions publiques chez nous en Eure-et-Loir avec les élus Euréliens et où quelques élus de Rambouillet Territoires étaient présents.

Le collectif de la ligne 89 Nogent-Rambouillet a au bout d'une semaine de rentrée scolaire dénoncé les conditions de fonctionnement de la ligne et des arrivées à Rambouillet à la fois pour les salariés mais aussi et surtout des collégiens et lycéens.

Que font des gamins d'Eure-et-Loir à la gare de Rambouillet ? alors qu'ils devraient être déposés à Arbouville à la gare routière après nos accords du mois de juin 2016 et comme cela se passait depuis 16 ans sans problème. Avec la suppression d'un bus au lieu de deux. Nous attendons des réponses du STIF, du CD 28 et du SITERR !!!

le vendredi avant le drame 16 septembre
Transports - Canton d'Epernon - Ligne 89-20
Ce matin, avec M.TRESSON, Direction des Transports du Conseil Departemental d'Eure-et-Loir, j'ai pris le car de la ligne 89-20 Nogent-Rambouillet
J'ai échangé avec les usagers suite aux réclamations.
J'ai constaté que la car de 7h10 semble correspondre aux attentes des scolaires mais en revanche l'horaire n'est pas respecté, ce qui n'est pas acceptable pour la correspondance avec le train.
Le chauffeur m'a confirmé qu'il lui était très difficile de respecter les horaires. Par conséquent, les transporteurs doivent résoudre ce problème.
Je vous confirme que M. de MONTGOLFIER, Pdt du CD28, va saisir le STIF en écrivant à Mme PECRESSE.
Je vous tiens informé.
Les usagers peuvent compter sur mon soutien. Je n'abandonnerai pas les usagers même quand la compétence transports sera exercée par la Région.
Jean-Noël MARIE
Maire de Coulombs - Conseiller Departemental

Suite à la réunion organisée à ma demande, la Direction des Transports du Conseil Departemental a pris en compte les réclamations des usagers.
M.Alberic de MONTGOLFIER va saisir le STIF afin de résoudre les problèmes actuels : retards, horaires,... Un courrier va être envoyé à Mme PECRESSE, Présidente du STIF.
Le CD28 souhaite que les Eureliens puissent arriver à l'heure à Rambouillet pour leurs correspondances et que leurs horaires soient respectés.
Je vous présenterai le courrier dès qu'il aura été envoyé.
Jeannoel Marie
Maire de Coulombs - Conseiller Departemental

Le communiqué en bref du collectif (parents et salariés)

La ligne 89 gérée par l'Eure-Et-Loir a donc disparu et a été remplacée par une solution dégradée qui consiste en un déploiement d'une ligne 20 de l'Ile-De-France sur laquelle le département n'a plus aucune prise sinon en assurer une relation client-fournisseur.

Depuis cette mise en place, aucun bus du matin ne remplit ses objectifs : tous sont en retard et empêchent les salariés d'être à l'heure à leur travail. Beaucoup d'entre eux ont déjà abandonné le bus et ont repris leur voiture encombrant un peu plus les routes et les parkings entre Nogent-Le-Roi ou Faverolles et Epernon ou Rambouillet. C'est un naufrage total de la politique de transport public entre le canton de Nogent-Le-Roi et l'Ile-De-France.

Plus grave, et en rapport avec l'accident grave d'hier à Rambouillet, malgré les engagements donnés avant l'été par le Comité départemental d'Eure-Et-Loir d'amener nos scolaires du canton au parking de la gare routière sécurisée d'Arbouville, ces derniers sont abandonnés en fait à la gare ferroviaire et doivent retourner à pieds en traversant la ville, avec l'ensemble de la foule et la circulation intense à cette heure à Rambouillet. L'accident d'hier vient démontrer la pertinence des alertes du collectif "Sauvons la ligne 89" qui n'ont pas été suivies d'effet par les élus départementaux.

3 jours après le drame

TRANSDEV et le SITERR annonce à notre conseiller départementale du Canton d'Epernon qu'à partir du 3 octobre le bus de 7h10 (bus Transdev) à Nogent-le-Roi serait avancé de 5 mn pour arriver à la gare de Rambouillet à 7h47. Les lycéens de Bascan seront bien déposés ensuite au parking d'Arbouville comme ce qui était prévu en juin 2016. C'est avancé de 5mn doit permettre logiquement au chauffeur du bus de la ligne 20/89 de ne pas se retrouver bloqué par le bus de la ligne 60 qui vient de Mantes-la-Jolie via La Boissière-Ecole.
Le collectif demande toujours de revoir le problème de cette ligne dans sa globalité par la création d'une Commission Transport au sein de la CC4V de Nogent-le-Roi et ensuite de la future communauté des franges Franciliennes.

Déjà dans les Yvelines, les associations de parents d'élèves, les proviseurs de lycée et les élus de Rambouillet territoires se mobilisent. Le président de l'agglomération Rambouillet territoires, M. JF Poisson envisage de ne pas renouveler son engagement auprès du syndicat des transports rambolitains afin d'être à même de négocier directement avec le syndicat des transports d'Ile-De-France.

En conséquence, le collectif a demandé :
- aux élus des municipalités et de la CC4V de soutenir la création au sein de l'instance dirigeante de la communauté de communes des quatre vallées, d'une commission transports associant le collectif "Sauvons la ligne 89" et des usagers, afin d'être à même d'avoir une action plus efficace par l'apport de ressources humaines plus importantes aussi bien auprès de nos instances communautaires, départementales, régionales voire des syndicats de transport d'Eure-Et-Loir ou d'Ile-De-France.

- une implication de chaque élu des municipalités et de la communauté de communes, et plus seulement les maires, d'intervenir avec force pour dénoncer la faillite du transport public entre notre canton et l'Ile-De-France et cela malgré l'effort financier important fourni par nos entreprises.

- une nouvelle intervention auprès du Comité départemental d'Eure-Et-Loir afin de le placer devant ses responsabilités. Nous ne pouvons imaginer l'émoi que susciterait la reproduction d'un tel accident impliquant des enfants de notre canton. Ces élus en ont ils pris conscience ?

- Le retour à la ligne 89 gérée par l'Eure-Et-Loir et Transbeauce dans un objectif de prise en compte des besoins de la population du canton et du département et non pas en fonction des impératifs des politiques et des communes de l'Ile-de-France.

Nous vous remercions tous de soutenir l'action des usagers et de bénévoles usagers seuls face au Goliath de l'administration départementale et des transporteurs d'Ile-De-France.

Nous demandons un représentation des citoyens-usagers dans les syndicats de transports et que le STIF et le SITERR écoutent enfin les élus ruraux.

A SUIVRE ...

Cordialement,

Le collectif "Sauvons la ligne 89"













Derniers Sujets du Forum

Derniers sujets du forum

Sondages

Partager cette page