Annuaire et actualités de Rambouillet

Une Nouvelle génération d\'électrostimulation
Changez la taille du texte

conférence Pascale Petit à l’ Institut International de Rambouillet

L' Association Arts et Lettres de Rambouillet organise une conférence de Pascale Petit à l’ Institut International de Langues Le Vieux Moulin le Samedi 1er décembre 2007


conférence Pascale Petit à l’ Institut International de Rambouillet

L' Association Arts et Lettres de Rambouillet
organise une conférence de Pascale Petit
à l’ Institut International de Langues Le Vieux Moulin
Le Samedi 1er décembre 2007

A l’occasion de la parution aux éditions du Seuil de Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir de Pascale Petit, l’Association Arts et Lettres de Rambouillet organise une conférence de l’auteur, animée par Philippe Annocque, à l’Institut International de Langues Le Vieux Moulin, 48 rue Lenôtre, le samedi 1er décembre 2007, de 15 h à 17 h 30, qui se terminera par une séance de dédicaces.

Pascale Petit
Pascale Petit, écrivain

Présentation de Pascale Petit

Après des études de philosophie, l’auteur a voyagé plusieurs années en Espagne et en Amérique latine et s’est occupée un temps de fleurs et de papillons. Elle sait faire de la voile sur des bateaux de plus de 12 mètres et être photographiée à moins d’un mètre sans cligner des yeux au moment du flash.
Pour qui suit l’écriture de cette auteur depuis ses premières publications, il est clair qu’elle s’est essayée à plusieurs formes : nouvelles, récits, contes, chansons, histoires pour enfants, pièces de théâtre, scénarios de dessins animés et enfin poésie. Cependant, aussitôt dit cela, on a envie de nuancer, de dire "fausses nouvelles", "étranges récits", "sortes de contes" etc. tant en réalité cette poésie, justement, s’insinue au cœur de toutes les autres formes et genres définis plus haut que l’auteur visite et déforme. La poésie imprègne ses textes, approfondit la lecture. Car cette poésie n’est pas une forme travaillée à part en plus des autres.
Pascale Petit s’amuse des frontières, pas seulement des frontières dessinées entre les genres. Elle est à la recherche de formes personnelles et travaille à la re-création d’un réel qui aurait subi un décalage – de temps, de lieu, de point de vue – et un mauvais traitement, dans le sens d'erreur. Dans ce décalage qui crée l’écart, elle joue l’intermédiaire. Favorise ou non l’écart, l’utilise à la manière d’un diaphragme très souple, fait jouer la lumière, à la recherche d’un équilibre entre les contraires par un mouvement incessant entre eux. Jeu de mises au point. D’où naissent fantaisie et inventivité et des mondes avec des jouets d’hommes, des bigarrures, des futilités, des irisations de bulles de savon vitales. Ou des textes-pièges avec des impasses, des détours, des surprises et autres accidents de terrain qui commandent la vigilance mais aussi obligent à une vivacité et une vitesse comme si tous les sens étaient convoqués. Et en même temps, la pensée et les images générées flottent librement, car elles ne sont pas fondées sur un réel clairement identifiable.
Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir par son titre, déjà, révèle sa nature baroque et fantaisiste. On pourrait s’acquitter d’une présentation de ce texte en parlant d’un joyeux mélange, mais on peut aussi s’amuser à placer quelques balises : tout d’abord, parler de la forme de ce texte qui est celle du journal ou plutôt de journaux tenus par des personnages "reconnus d'avance", Roi, Reine, Coiffeur qui s’envoient aussi des lettres. Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir, c’est une sorte de conte pour adulte un peu anachronique qui joue du journal fragmentaire, lacunaire, aux échos décalés, qui organise des rendez-vous manqués, qui s’amuse des quiproquos et des apartés. C’est un monde de fantaisie qui apparaît devant nos yeux, terrain de jeu pour géomètre ou incendiaire. Tout y passe : les grands navigateurs, les grandes découvertes et les révolutions de palais miniatures. Le tout est mené avec élégance, distance : les contacts, la fièvre des sens, les émotions, tout est intériorisé dans un univers dont le journal se fait l'écho, comme dans les meilleurs textes de Crébillon fils (1707-1777). On se manque, on se regrette, on se frôle, on s'excite, on se méconnaît. Et toute la palette des sentiments diffus est rendu ici entre ces faux dialogues où manque toujours quelqu'un, le summum de l'intimité étant atteint par la lecture, la réactualisation au présent par le lecteur de ce qui a été écrit peu avant par l'un des personnages, se cachant, se déguisant, pour mieux être trouvé, se cachant, mais terrifié de n'être jamais découvert, Marivaux & Compagnie. Et toute la théâtralité des entrées et sorties de scènes, demi-entrées et fausses-sorties comprises.
On pourrait penser à une danse, telle la Pavane, lisant ce texte où l’on reste à la lisière du protocole et de la sensualité, entre complexité des chorégraphies et cruauté. On pourrait dire aussi qu’il y a de cette stratégie de la déception dans ce texte. Séduction par l'évitement et le jeu et enfin la disparition et l'absence.
Chassé-croisé et espèce de course poursuite sentimentale entre un roi, une reine et un coiffeur, donc, il ne faudrait cependant pas réduire Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir à un simple jeu. Car, sur les modes plus ou moins calculés de la distance, de l’exagération, du changement d’échelle, de la distorsion, de l’allusion et autres circonvolutions baroques, finalement, tout y est traité de notre monde – générateur de telles perceptions et expressions.

Publications 1996-2007 :
 
Paris-Barcelone,nouvelles (n&b, 1997)
La ligne d’horizon,album jeunesse (Le Rouergue, 1997)
Les habitants des rêves,album jeunesse (Grandir, 1999)
Salto solo (L’Inventaire, 2001)
L’homme en question, roman (Sisyphos, édition bilingue français-allemand, 2002)
Monsieur Jones, théâtre(L’école des loisirs, 2005)
Tom Premier, théâtre(L’école des loisirs, 2005)
Tom II, théâtre(L’école des loisirs, 2006)
Tu es un bombardier en piqué surdoué (Le bleu du ciel, 2006)
Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir (Le Seuil, Déplacements, 2007)
 
Articles sur Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir :

Article de Aurélie DJIAN paru dans le journal LE MONDE (31 05 2007) :
www.tierslivre.net/depl/spip.php?article24
Article d’Isabelle Zribi sur le site d’Action Restreinte. (10 août 2007) :
http://www.actionrestreinte.com/fiction.html#cercle>
Article de Dominique Dussidour sur le site remue.net :
http://remue.net/spip.php?article2361
Article d’Alain Nicolas dans L’Humanité :
http://www.tierslivre.net/depl/spip.php?article25
Présentation sur le site Zazieweb :
Sur le livre : http://www.zazieweb.fr/site/fichelivre.php?num=16871
Sur l’auteur : http://www.zazieweb.fr/site/auteur.php?num=3647>
Présentation sur le site libr-critique par Philippe Boisnard :
www.t-pas-net.com/libr-critique/?p=642


Philippe Annocque , écrivain
Paris 05/2005

Philippe Annocque est l’auteur d’Une affaire de regard aux éditions du Seuil (http://www.lepoint.fr/content/litterature/article?id=57407), de Chroniques imaginaires de la mort vive (http://www.lmda.net/din/tit_lmda.php?Id=22695) et de Par temps clair aux éditions Melville-Léo Scheer (http://www.zazieweb.fr/site/fichelivre.php?num=15059).

Partagez cette page :

LipoPerfect Rambouillet