Annuaire et actualités de Rambouillet

Sur nos étals - Forum de Rambouillet

Sur nos étals

Publié le 2/2/2024 par Légumesfruitsetcompagnie

Bonjour : Beaucoup de français(e)s comprennent les besoins, les révoltes des agriculteurs, malgré les conséquences, car ce sont des gens importants dans un pays. La plupart du temps, sauf exception, ils se lèvent très tôt et travaillent tous les jours de l'année. Mais à contrario, je vous vois tous vous ruer sur les haricots verts importés du bout du monde, ou les tomates, qui viennent de l’autre coté de la mer, ou les clémentines, etc .... J’ai chercher des légumes ou fruits français dans les hypermarchés, car je tiens à faire travailler et aider ceux qui sont dans ce pays, qui sont à bout de souffle, à cause d’un manque de conscience et d’équilibre. J'en ai trouvé aucun dans les hypermarchés. Personnellement, mon écologie logique bénéfique pour le pays est de commencer par acheter français (en regardant les étiquettes, tout de même, même dans «le meilleur des mondes ...», tout n’est pas à prendre, mais la France «était» un pays très riche, qui avait tout, la mer, les montagnes, les terres, les rivières, un climat favorable. Elle pourrait se suffire à elle même. Ce qui n’empêche pas de goûter à tout ponctuellement. Vous me direz, c’est plus cher : Oui aujourd’hui c’est plus cher, normal puisqu’on vend moins, il suffirait de racheter Français pour que les prix baissent. Une autre bizarrerie, d’un coté, on nous fait la morale comme des enfants sur une sorte d’écologique, sauf qu’on fait dire aux mots ce qu’on veut bien, car il n’y a plus de problème d’écologie quand on transporte ces produits à travers le monde, alors qu’il y a les mêmes dans le champ d’à coté. Le haricot vert de l’autre bout du monde, ne vient pas sur son pied. Nous avons tout ça, à notre porte, en France. Lorsqu’on achète ces produits, alors qu’il y a les mêmes ici, on sacrifie une exploitation. Déjà les vaches qui pètent gênent, plus de vache, la lavande qui fait vivre une partie de la Provence, bientôt terminée, quant à nos fromages, ils sont bien critiqués. C’est toute l’agriculture française, l’artisanat qui est entrain d’agoniser. Alors quand vous applaudirez ou pas, chacun est libre, nos paysans français, ne les oubliez pas dans les hypermarchés et au lieu de donner en appuyant sur le petit bouton vert à la caisse, pour qui on ne sait pas vraiment, acheter un légume français.

Répondre

Merci de rester poli(e) et courtois(e) !

Prendre connaissance de notre Charte
Re : Sur nos étals
Publié le 3/2/2024 par Emmanuel

C'est la mondialisation et le marché commun européen.
C'est aux agriculteurs de s'y adapter
Acheter made in France est une utopie car il ne sera pas possible
de se refermer sur soi même sur une planète mondialisée
Il en est de même pour l'invasion immigratoire ou la loi des vases communiquants. C'est l’évolution de l'humanité qui suit son cours
impossible de revenir en arrière. Il faut se laisser porter par les flots.

Re : Sur nos étals
Publié le 4/2/2024 par legumesfruitsetcompagnie

Bonjour, M. Emmanuel, vous répondez à coté, laisser tomber tout ce que l'on dicte de dire ou de penser, avec des mots que vous répétés et qui n'ont aucun sens. Ce n'est pas de l'évolution, mais de la régression humaine, qui par reflex applique des contraires à la logique et à l'équilibre. Faire voyager un haricot à travers le monde alors qu'il y a le même, plus frais (qualité supérieure), sans transport (donc plus écologique, la vraie), qui font travailler nos paysans français, dans le champ d'à coté, n'a rien de logique. On n'en a rien à faire de la mondialisation, quand elle tue nos entreprises. Le monde est à l'envers, il faut le remettre à l'endroit.

Re : Sur nos étals
Publié le 4/2/2024 par Emmanuel

@legumesfruitsetcompagnie
Ah je comprends. En fait vous voulez faire évoluer le commerce pour que cela vous arrange. Donc si je suis votre raisonnement comme la France ne produit pas de puces électroniques vous devriez commencer par renoncer à votre smartphone, votre ordinateur, votre téléviseur, votre voiture, votre trottinette, et tout ce qui contient une puce électronique. Pourquoi je devrais acheter du miel Français 20€ le kilo
alors que je peux en trouver d'origine Européenne tout à fait correct à 9€ le kilo ? et pourquoi je devrais soutenir les agriculteurs Français qui ont des exploitations de 500 hectares, des tracteurs flambants neufs a 300000 € connectés internet direct netflix et qui ne veulent pas payer de taxe sur le gazole ni de frais de succession ?
Oui mes parents étaient agriculteurs mais ils n'avaient que 3 hectares un vieux motoculteur et un tracteur essence d'occasion payé 800 francs et démarrage à la manivelle. Rien ne les empêche de travailler a l'usine ou à Paris en prenant le métro vos agriculteurs !

Re : Sur nos étals
Publié le 5/2/2024 par legumesfruitsetcompagnie

Bonjour, M. Emmanuel, vous extrapolez. Ce texte se base sur rien et est hors sujet, inexploitable. Déjà la France sait faire des circuits imprimés, ce que les uns savent faire, tous peuvent le faire, tout s'apprend. Je vous parle de la terre et de la richesse de la France. Vous n'avez rien compris.

Re : Sur nos étals
Publié le 5/2/2024 par Emmanuel

@legumesfruitsetcompagnie
Vous devriez écouter le sketch de Fernand Raynaud sur les agriculteurs
Il est tout a fait réaliste et toujours d'actualité.
Vos agriculteurs qui bloquent les autoroutes sont loin d’être pauvres ou malheureux. Ils ont déjà pas mal de privilèges.
Par exemple si vous voulez construire une maison vous allez acheter 1000 m2 de terrain constructible pour 350 000 euros
Mais pour les agriculteurs ce terrain, c'est du terrain agricole qu'ils ne paient que 1000 euros.
Vous voulez en plus que leurs enfants ne paient pas de droits de succession et qu'ils ne paient pas de taxes sur le gazole ?
Elle est ou l’égalité dans votre belle république ?

Re : Sur nos étals
Publié le 6/2/2024 par legumesfruitsetcompagnie

Bonjour, M. Emmanuel, vos propos contre ceux qui travaillent la terre ou font de l’élevage pour nous nourrir, sont infondés et ne font pas suite à de véritables recherches, mais seulement à un à priori personnel.
Comme tous en France, les agriculteurs ont le droit de construire une maison d'habitation « uniquement » sur un terrain constructible, car ils sont soumis au permis, dépendant du service de l'urbanisme de leur commune, et ne peuvent pas construire sur un terrain agricole contrôlé par la SAFER. Sa valeur est la même que les autres terrains à bâtir dans une même circonscription, en fonction de l’offre et de la demande, le tout contrôlé par le service des domaines. S’ils sont propriétaires d’une parcelle à construire, ce qui est possible, même dans un ensemble agricole, car située dans une zone à construire, soit ils l’ont acheté ou hérité, ils ne l’ont pas volé. Il n’y a pas de raison qu’ils soient défavorisés. Je suis contente pour eux.
Les droits de succession et le gazole, sont hors sujet, comme celui du prix de la banane.
En ce qui concerne Fernand Reynaud, c’est un présent passé des années 50, il y a 70 ans, dépassé en ce temps présent. Depuis les années 50, 75 % des exploitations ont disparu, ne pouvant plus suivre. Aujourd’hui, les exploitants sont obligés de faire des études, d'avoir un diplôme, et de se conforter à des nomes de quota ou de jachère, et autres, de plus en plus restrictives que leur imposent des organismes, souvent hors pays. Ils ne sont plus maîtres chez eux.
Quand aux paysans riches, s’il en reste, pourquoi pas, ce sont surtout des exploitants viticoles, et ils ne perdent pas leur temps à envahir les autoroutes. Ce sont des chefs d’exploitation à grande échelle.
Beaucoup de petits exploitants sont au seuil de la pauvreté, une fois les emprunts remboursés pour acheter leur matériel ou les charges payées en travaillant tous les jours de l'année. Ils ont des aides en cas de dégâts naturels, mais comme tous, si une maison brûle via les assurances, ou autres pour perte d'emploi.
En ce qui concerne les frais d’héritage, que je trouve le plus injustes, car ils se multiplient en se superposant, en fonction de chaque mutations de droits, pour une même parcelle, rassurez vous : La modification des textes du droit de propriété, jusqu’à lors inaliénable, depuis plus de 2 siècles, fera que dans un temps futur plus proche qu'on ne le pense, il n’y aura plus de frais d’héritage, car il n’y aura plus d’héritage. Bon courage

Re : Sur nos étals
Publié le 6/2/2024 par Jp

@legumesfruitsetcompagnie

Bonjour,

Ne vous inquiétez pas, Emmanuel est souvent (trop) hors sujet et ses réponses sont rarement (bien trop) terre à terre.

Il fait partie de ces personnes qui accumulent beaucoup de phrases et termes glanés ici et là sans trop savoir ce qu'ils impliquent.

Je vous déconseille de débattre avec lui, sauf si vous avez du temps à perdre.

Et je suis en ce qui me concerne d'accord avec vous. Comme vous le savez sûrement, la PAC, qui à l'origine avait pour but de redonner à l'Europe sa souveraineté alimentaire et permettait à tous les agriculteurs de vivre convenable a été plusieurs fois modifiée pour en arriver aujourd'hui à ce qu'elle est, une aberration pour les petits agriculteurs, une poule aux oeufs d'ors pour les grands agriculteurs qui possèdent de très grande surface cultivables (des centaines d'hectares).

Le libre échange tue aussi nos agriculteurs, le rapport de force entre la grande distribution et les petits agriculteurs est au désavantage de ces derniers qui à défaut de jetter leur production car trop chère par rapport à celle du reste du monde doivent accepter de la vendre à prix cassé.

Dernièrement la CEE au fait même dans l'idée de pourquoi pas d'aller importer du lait de Nouvelle Zélande, alors que nos éleveurs ne demandent qu'une augmentation que de quelques centimes du prix d'achat du litre de lait français, ce qui changerait tout pour eux.

On vit dans un monde de dingue.

Enfin, si vous êtes intéressé(e) par le sujet, je vous conseille le livre "Nourrir le monde sans dévorer la planète" de Georges Monbiot, aux éditions "Les liens qui libèrent", journaliste à The Guardian.

Cela vous éclairera sans doute beaucoup plus que les réponses toutes faites d'Emmanuel.

Très bonne soirée à vous.

JP

Re : Sur nos étals
Publié le 7/2/2024 par legumesfruitsetcompagnie

Merci JP pour votre réponse. Pour Emmanuel, oui, j'ai vu. Pour la façon de nourrir les populations à l’avenir, je sais aussi, et ce sera encore plus grave que ce l'on croit, d’où l'intérêt de continuer à avoir des exploitations. Ce message était juste une alerte envers les Rambolitain(e)s, dont une grande partie d'entre eux, je suis sure, soutiennent nos agriculteurs et éleveurs français, de savoir qu'il y a une vraie possibilité de le faire, en achetant un maximum français. Ce qui ne vient pas toujours à l'idée dans les rayons.
C'est plus cher, je suis d’accord, mais si un produit est moins cher, c’est qu'il y a une raison. C'est une question de vie ou de mort de nos entreprises, et aussi des emplois.
A savoir, en 1950, il y avait 75% d'exploitations de plus qu'aujourd'hui, qui donnaient un tiers des emplois tout confondus. La France est un des pays du monde le plus favorisé, avec tout, et on est entrain de le détruire volontairement, en ne poussant pas plus loin la réflexion. Je rajouterai qu'il est d'autant plus aberrant de faire pousser des légumes verts, ou autres, demandant des besoins en eau importants, dans certains de ces pays, alors que la plupart des populations meurent de soif, d'utiliser des transports coûteux en énergie pour les ramener en France, alors qu'il y a tout ce qu'il faut ici. Voire si besoin est, des produits exotiques dans nos îles. C'est une question de logique, d'équilibre. Je suis désolée quand je vois les consommateurs se ruer sur des haricots qui ont fait 10 000 km, alors qu'il y a tout ce qu'il faut à notre porte.

Re : Sur nos étals
Publié le 11/2/2024 par Emmanuel

Et non "legumesfruitsetcompagnie" vous êtes mal tombé avec moi car mes parents étaient agriculteurs et je connais les règles.
Un agriculteur est autorisé a construire son habitation sur son exploitation agricole a condition bien sur qu'il respecte les règles imposées par le permis de construire et qu'il soit exploitant agricole.
J'ai un ami agriculteur dans le sud de la France et ses enfants ont tous une maison construite sur terrain agricole de l'exploitation.
Par contre vous si vous voulez construire dans la même commune vous devrez acheter un terrain constructible pour la modique somme de 350000 € les 1000 m2 par ce que le sud de la France maintenant ça coûte très cher le terrain

Re : Sur nos étals
Publié le 19/2/2024 par Etals

Bonjour, Non on ne peut pas construire, et ce, depuis bien longtemps, une maison d'habitation sur un terrain agricole. La ferme de vos parents date peut-être d'une époque très ancienne, avant la réforme de l'urbanisme, du PLU. Sur un terrain agricole, il reste possible aujourd'hui de construire des bâtiments utiles à l’exploitation, bien que très compliqué. En principe, la zone agricole est non constructible, bien que des mairies soient parfois arrangeante, mais après c'est au risque au péril. Je connais aussi des personnes qui ont construit en passant outre le plan d'occupation des sols, au temps d'une mairie arrangeante, sauf qu'au moment de la revente, ce fut une autre histoire.

Re : Sur nos étals
Publié le 20/2/2024 par Emmanuel

https://www.rhone.gouv.fr/contenu/telechargement/52574/289142/file/Guide-contruire-zone-A.pdf

Re : Sur nos étals
Publié le 21/2/2024 par Jp

@Emmanuel

Vous vous donnez tort à vous-même en partageant ce lien. C'est à mourir de rire ceci dit.

Il est bien spécifié que la réglementation interdit la construction et la soumet à dérogation.

La réglementation interdit "De base", c'est donc inscrit dans la loi.

Cordialement

Jp

Re : Sur nos étals
Publié le 21/2/2024 par Emmanuel

@jp
Mais bien sur qu'il faut une dérogation et je n'ai jamais dit le contraire
Il faut être exploitant agricole et justifier du besoin d'habiter sur son exploitation. Vous croyez que les agriculteurs habitent en ville dans des appartements et se rendent tous les jours sur leur exploitation ? non mais vous rigolez. On voit bien que vous ne savez pas ce que c'est que d’être agriculteur. Et puis sinon il faudra m'expliquer comment sont arrivées toutes ces maisons que l'on voit dans les campagnes construites sur des zones agricoles ? Et enfin je vous ai expliqué que
mon voisin dans les Bouches du Rhône agriculteur a fait construire deux maisons pour ses deux enfants également agriculteurs sur des parcelles de son exploitation. Je ne l'ai pas inventé, c'est une réalité et
c'est vous qui êtes dans le déni de réalité


Répondre

Derniers Sujets du Forum

Rambouillet Trop de clous à la... du 13 juin 2024 parents.foch.rambouillet@gmail... du 12 juin 2024 Recherche Garage/Box (fermé) à... du 29 avril 2024 Adèle a perdu sa montre du 30 mars 2024 Vu furet seul du 28 mars 2024 Perdu chien , rue de l'Etang d... du 26 mars 2024 Horodateur en panne du 20 mars 2024 Panne sfr fibre depuis le 12 m... du 18 mars 2024 recherche renseignements jurid... du 18 mars 2024 Chemins boueux du 12 mars 2024 Docteur à Rambouillet du 9 mars 2024 Aide menus travaux du 9 mars 2024 Accrochage voiture sans tiers ... du 9 mars 2024 Protection velos en centre vil... du 5 mars 2024 Trajet Paris-Rambouillet du 3 mars 2024 Fumée au dessus de la ville du 1 mars 2024 Trop de déjections canines, ça... du 29 février 2024 2 Billets pour une idée génial... du 27 février 2024 Nuisances nocturnes de vacarme... du 13 février 2024 Tapissier du 12 février 2024 SEFO du 9 février 2024 Pharmacie du 8 février 2024 Cherche professionnel du volet du 8 février 2024 Cherche jardin à louer du 5 février 2024 Cherche mode d'accueil périsco... du 3 février 2024 Cherche assistante maternelle ... du 3 février 2024 Recherche une personne du 2 février 2024 Nouveau gestionnaire d'eau : e... du 31 janvier 2024 Où sont les bus du 30 janvier 2024 Chiens empoisonnés du 28 janvier 2024 stationnement à Rambouillet du 26 janvier 2024 Recherche de bénévoles du 22 janvier 2024 Countrymusic du 19 janvier 2024 Don du 17 janvier 2024 Clés trouvées dans le parc du ... du 16 janvier 2024 Recherche 2 billets spectacle ... du 15 janvier 2024 Stationnement du 15 janvier 2024 Vœux du Maire du 13 janvier 2024 Bus du 13 janvier 2024 Déneigement par les riverains ... du 10 janvier 2024