Le parc et le Château de Rambouillet en juin 2013

Le château de Rambouillet se refait une beauté, sous l'impulsion du Centre des monuments nationaux. Les toitures, montées en 1961, seront remises à neuf, tandis que façades et menuiseries recevront les soins des divers artisans en vue d'améliorer la présentation d'ensemble du château.

Prévus jusqu'en septembre 2017, ces travaux concernent l'ensemble du monument, corps de logis principal inclus. Cette restauration de l'enveloppe extérieure du château est une étape indispensable avant d'envisager la rénovation des salons intérieurs.

Toutefois, les jardins, la Laiterie de la reine Marie-Antoinette et la Chaumière aux coquillages demeurent ouverts à la visite.
Que voir pendant les travaux de restauration du château? www.chateau-rambouillet.fr

Entre Versailles et Chartres, au cœur de plus de 20 000 hectares de bois, découvrez le château de Rambouillet, résidence royale puis présidentielle, la Chaumière des coquillages et la Laiterie de la Reine, lieux propices à la promenade et aux surprises architecturales. Source : Monuments-nationaux.fr

Au VIII siècle, ce qui sera le Château de Rambouillet, était tout au plus un hébergement au milieu d'une forêt qui abondait en gibier. Le lieu tient son nom d'un ruisseau, le Rambe ou encore le Rambeuil. Pépin le Bref (715-768) donne la demeure en 768 aux moines de l'Abbaye de Saint Denis. Deux siècles et demi plus tard, la forêt rentre dans le domaine royal. Rambouillet bénéficie alors d'un grand défrichage. Au XIII siècle la paroisse compte 150 membres dont les activités sont très probablement en rapport direct avec les travaux de la forêt. Puis, sous Charles V (1338-1380), un grand bourgeois parisien, Jean Bernier, achète pour 700 livres ce qui est désormais un manoir et en fait un château fort.

Visitez le Diaporama de Rambouillet

A sa mort, son fils vend le château à Régnaud D'Angennes, premier valet tranchant et chambellan du Roi. Il fait agrandir le domaine avant de décéder en 1416. Puis, sous Charles V (1338-1380), un grand bourgeois parisien, Jean Bernier, achète pour 700 livres ce qui est désormais un manoir et en fait un château fort. A sa mort, son fils vend le château à Régnaud D'Angennes, premier valet tranchant et chambellan du Roi. Il fait agrandir le domaine avant de décéder en 1416. Sous les règnes de ses deux fils, Jean I et II d'Angennes, le château sera pris, pillé et brûlé à trois reprises par les anglais.

Plus tard, Jacques D'Angennes, qui fut propriétaire du château de 1514 à 1562, reçoit souvent la visite de Rabelais (1494-1553, père de Gargantua) à Rambouillet. Le 31 mars 1547, François 1er meurt au château des suites d'une longue maladie. On dit que le Roi est mort dans la tour qui porte maintenant son nom, mais il est probable qu'on ait installé le mourrant dans une pièce plus confortable. Les premiers canaux et bassins sont creusés entre 1699 et 1704. Le propriétaire du château s'appelle alors Fleurian d'Armenonville.

Le jardin aussi se voit réaménagé. Puis, Armenonville vend le château à Louis XIV (1638-1715). Rambouillet rentre alors en possession du comte de Toulouse, le dernier fils légitimé du roi Soleil et de Madame de Montespan. De gros travaux sont entrepris. Sous la direction de l'architecte Jacques Sarda, deux corps de logis sont construits, doublant ainsi le nombre de chambres, et le pont-levis est détruit. Le comte reçoit alors la célèbre Cour.

Les jardins du Château de Rambouillet

Le duc de Penthièvre, fils du comte de Toulouse, vend le château à Louis XVI (1754-1793) qui fait creuser d'autres canaux et complète l'aménagement du jardin. Après la révolution, à partir de 1793, le château est laissé à l'abandon pour une vingtaine d'années. En 1804, sur la demande de Napoléon 1er (1769-1821), l'architecte Auguste Farmin fait de Rambouillet un rendez-vous de chasse et une maison d'habitation. La remise en état est achevée en 1807.

En 1944, la 2ème division blindée du Général Leclerc (1902-1947) sur le chemin de la libération de Paris passe par Rambouillet. Dans son sillon la ville verra passer Ernest Hemingway (1899-1961). L'écrivain américain est alors correspondant de guerre. Si le Château de Rambouillet n'est plus le rendez-vous de chasse célèbre qu'il était sous la présidence de Valery Giscard d'Estaing, il est souvent pressenti comme lieu de réunion pour de grandes rencontres internationales.

Le château de Rambouillet a fermé ses portes en mars 2016 en raison de travaux de restauration. Toutefois, la Laiterie de la reine Marie-Antoinette et la Chaumière aux coquillages de la princesse de Lamballe, deux bijoux architecturaux du XVIIIème siècle, demeurent ouvertes à la visite.

www.chateau-rambouillet.fr

Location de Barques, Voiturettes, Vélos, Rosalies et autres véhicules à pédales

Sources documentaires :

Le Château de Rambouillet de Guy Nicot
Le Château de Rambouillet de G. Lenotre (Edition Denoël)
Le Patrimoine des communes des Yvelines (Flohic-Editions)

Derniers sujets du forum

Partager cette page