Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 26/10/2016 par NKR

C'est entendu, nous sommes à la campagne et tout le monde se déplace en voiture, d'ailleurs nos élus (que la terre entière nous envient certainement) investissent pour nous pousser au covoiturage, à la voiture électrique...
Sauf que dans la réalité, il y a des vrais gens qui ont l'outrecuidance de vouloir se déplacer à pieds à Rambouillet. Parce qu'ils n'ont pas le permis, parce que la voiture ça coûte cher, parce que marcher c'est bon pour la santé (quand on ne se fait pas percuter par une voiture). Et là, nos élus ne se rendent pas compte de l'existence de ces piétons. De là à aller imaginer qu'il y en a même qui sont en fauteuil roulant, ou bien avec des poussettes... N'en demandons pas tant, quand même!
Tenez, un mois après le tragique accident du pont Hardy, rien: aucun renfort de signalisation, aucun entretien des passages (soit disant) protégés.
Et alors, penser qu'il y a des gens qui pourraient avoir l'outrecuidance de vouloir se rendre aux centres commerciaux à pieds, alors là, nos élus, ça les dépasse, mais alors complètement!!
Essayez d'aller au Brayphin à pied par exemple: en l'absence de trottoir, l'alternative consiste à marcher sur la chaussée au péril de ses jours ou à patauger dans la boue. ça discutaille ferme pour savoir s'il faut faire un "village de l'automobile" (mais oui, où avais-je la tête? tout le monde se déplace en voiture, voyons!), mais faire 130 mètres linéaire de trottoir, c'est au dessus de leurs capacités mentales! Modifier le parcours de la ligne B pour desservir le Brayphin? Mais pour quoi faire?! Il n'y a que les loqueteux sans pouvoir d'achat qui prennent le bus!
Et alors aller à Carrefour à pieds, en empruntant le bus! Autrefois, on pouvait descendre à l'arrêt "Drouette" de la ligne B, il y avait une piste aménagée. Mais ça, c'était avant. Nos élus sont contents, il va y avoir un nouveau nouveau centre commercial entre le Picard et Carrefour, et le chantier vient de s'ouvrir (au détriment du centre ville? mais c'est has been, le centre ville, c'est si difficile de s'y garer, on est obligés de marcher, vous vous rendez compte?!). Rassurez vous, le chantier est sans incidence sur le parcours voiture. Par contre pour les piétons (hein, quoi, il y avait des piétons? Rhôô, mais c'est pas possible, vous avez dû mal voir...)...

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 28/10/2016 par mi jophe

Entièrement de votre avis. Il y a encore des personnes qui aiment marcher et prendre l'air pour aller faire leurs achats ! C'est bon pour la santé, c'est convivial et cela ne parait pas incompatible avec le fait d'utiliser sa voiture lors de nécessités précises. Et en cela reconnaissons que l'idée du Brayphin de ne pas enfermer les magasins dans un centre commercial est bonne .... en y adjoignant en effet des possibilités de s'y rendre sans voiture, et sans négliger l'activité du centre ville pour autant . La quadrature du cercle en somme :) , mais je crois qu'une politique commerciale bien réfléchie peut - et doit - pouvoir faire cohabiter tous ces différents aspects pour le bonheur de tous.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 30/10/2016 par MBA

Entièrement d'accord avec NKR, mais cela semble compliqué visiblement pour nos élus!
la lanterne a épuisé le budget et le parking Patenôtre également!...
Ils n'ont aucune excuse, sauf celle de l'administration et de sa lenteur, le drame du Pont Hardy ne les a pas fait bouger rien n'a changé ou alors nous sommes très mal informés .....
Le Maire regarde ce blog ???

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 30/10/2016 par MiD

En effet, c'est une remarque que je me fais souvent en allant au Brayphin (si peu , pour ma part mais c'est un autre débat) et ailleurs.
Il n'y a qu'à regarder les nouvelles constructions qui se font en centre ville, il n'y a aucune contrainte de largeur de trottoir.
Regardez la résidence Joséphine, rue du Président Doumer, l'immeuble empiète presque plus que ses voisins empêchant tout passage de fauteuils, de poussettes, et de piétons car en plus il y a les poteaux d’éclairage. Certaines communes les fixent sur les façades libérant ainsi de la place. Et rue de Toulouse, et à la gare, rue de la Sablière, tous les nouveaux bâtiments ! Pourquoi l'urbanisme n'imposent pas aux nouvelles constructions un retrait suffisant pour passer en fauteuil. Sinon ça ne sera jamais accessible ! Il faut bien un début ! alors quand ?
C'est un peu scandaleux à notre époque car on ne pas dire que l'on ne sait pas puisqu'il y a des règles de mise au normes pour accessibilité des bâtiments.
Et tout ce qui sera pensé pour les personnes à mobilité réduite sera utile aussi aux poussettes, aux personnes qui doivent tenir de jeunes enfants par la mains, etc...
Quant à favoriser le Covoiturage, c'est très bien mais les expériences que je connais, les communes participaient en offrant des aides aux stationnement pour la personne qui laisse sa voiture afin d’être covoiturée.
Il va falloir en effet s'interroger sur la nécessité de développer la marche et les transports en commun car les routes sont surchargées et avec tous les nouveaux habitants cela ne va pas s'arranger. Ni dans les écoles, les collèges, le lycée avec une vingtaine de secondes ! et beaucoup de parents qui accompagnent leurs enfants en voiture. Et vu la largeur des trottoirs pour se rendre dans les établissements scolaires ....

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 1/11/2016 par Mathieu

Entièrement d'accord.
Les trottoirs dans Rambouillet sont tout simplement scandaleux...
Enfin, à certains endroits il n'y en a même pas...
Nous privilégions le mode piétons pour nos déplacements du WE dans Rambouillet... avec une poussette certains coins sont affreusements dangereux

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 3/11/2016 par Louis Deloi

Et sur l'avenue Leclerc, avant sa réfection en 2013 les trottoirs des deux côtés de la rue avait 5 mètres de large, aujourd'hui, côté impaire on a moins d'un mètre à certain endroit, on y passe pas avec une poussette, encore moins avec un fauteuil. Sans compter toutes ces voitures qui sont stationnés en permanence sur le trottoir côté pair, le rendant difficilement praticable par endroit.
Les chicanes et dos d’ânes qui s'y trouvaient ont tous été supprimé, le radar qui était placé devant le lycée aussi. Aujourd'hui cette avenue est devenue une autoroute.
Les élus n'agissent pas comme ça par hasard.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 3/11/2016 par B.M.


Bonjour,
Je suis bien d'accord avec NKR.
Je me suis installée il y a quelques mois à Rambouillet, qui est une ville qui ne manque pas d'atouts. Mais quelle déception de voir à quel point il est dangereux de se déplacer à pied dans certains endroits ! La marche est pourtant un mode de déplacement agréable, sain et écologique.
Et le plus alarmant est de ne même pas se sentir en sécurité quand on emmène son enfant à l'école. Les voitures roulent trop vite rue du Racinay et j'ai toujours peur pour mon enfant. Le passage piéton en direction de l'école du Bel air est très dangereux, les bus vont toujours aussi vite. Il y a déjà eu un drame au pont Hardy et maintenant encore un accident rue Patenôtre.
Je suis consternée, je ne comprends pas, mais qu'attendent les élus pour intervenir ?

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 5/11/2016 par papi78

Je préviens de suite : je vais critiquer (comme ça vous êtes prévenus).

A Rambouillet, c'est bien connu pourtant : rien n'est fait ni avec logique ni avec réflexion.
On demande aux commerces de se conformer aux régles d'accès pour les personnes handicapés, mais on ne peut pas circuler avec un fauteuil roulant sur le trottoir devant la boutique. On met des sas vélo devant les feux, mais on ne peut pas y loger un vélo et on cherche encore la piste cyclable pour atteindre ce sas. On met des chicanes à prix d'or devant le conservatoire qui n'accueille des élèves que pendant très peu de temps, mais on les retire avenue Leclerc à proximité d'un lycée ouvert 6 jours sur 7.

Dans la rubrique "j'ai pas de trottoir", je replante encore mon clou pour les élèves qui font le trajet à pied entre le collège de Vivonne et la grange colombe (rue Albert Einstein). Pas la peine d'en chercher, il n'y en a pas, et il n'y a pas d'éclairage publique non plus.
D'ailleurs le casino Albert Einstein vient d'ouvrir de nouveau sa table de jeu "roulette russe" avec le changement d'heure. Avis à tous les piétons suicidaires : la meilleure heure pour se faire renverser à cet endroit est vers 18h.

Comme dit NKR, c'est à croire que le coût du bitume linéaire est trop cher à part devant la loupiote(*). Là bas, tous les trottoirs ont été refaits, et la rue condamnée.

Pour les raisons de ces désordres, ce n'est pas dur à trouver : il y a une belle brochette d’incompétents, de sourds et d'aveugles dans cette équipe municipale. Il faudra s'en souvenir aux prochaines élections.

(*) Pour ceux qui n'auraient pas compris : la Lanterne.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 5/11/2016 par Grand pierre

Bonjour,
Je viens de passer, à pied, au carrefour du pont Hardy et observé la circulation.
À ce carrefour, tous les passages piétons marqués de bandes blanches, sont équipés de feux de circulation. C'est simple, c'est parfois long pour les piétons, mais c'est aussi sûr qu'il est possible.
Tous les passages piétons, sauf un : celui où ces deux jeunes filles ont été renversées par un bus. Et c'est horriblement logique. Sur les quatre rues de ce carrefour, les feux de circulation libèrent des flux de véhicules. Et ces véhicules sont fondés à avancer au vert. Évidemment en restant maître de son véhicule.
Donc, ce carrefour est réglé par un ensemble de feux. Mais en plein milieu de ce dispositif, il y a ce passage piétons fatal. Le seul à être sans feux de circulation. Dans ces conditions, à quel moment les piétons peuvent-ils s'y engager, puisqu'ils ne sont jamais protégés ?
Et depuis deux mois que ce drame s'est produit, quelles dispositions ont-elles été prises ? Aucune. Pourquoi laisse-on des piétons s'avancer en plein dans ce carrefour compliqué, étroit et à très mauvaise visibilité ? Pourquoi le maintient-on ? Pas de barrières de protection. Et même par endroits, notamment sur celui du drame, les bandes blanches des passages piétons sont en grande partie effacées. La réfection complète de la signalisation au sol, arche fatiguée, alerterait les uns et les autres et aurait montré qu'on portait de l'intérêt au problème. Même pas. Rien. Moralement, c'est honteux.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 6/11/2016 par LM

Je me suis faite la même remarque que vous au mois de juin. Devant revenir du garage Debette à pied, je me suis aperçue que cela était impossible (pas de trottoir, on marche dans les fossés). je pense même que les salariés qui travaillent dans cette zone là (Kiloutou,...) ne peuvent pas aller manger dans les nouveaux restaurants en face à pied car il n'y a aucun passage sécurisé. j'imagine donc qu'ils prennent leur voiture pour faire 100 mètres. D'où la construction du village ne l'automobile, c'est nécessaire, tout est pensé !

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 7/11/2016 par petit-jean

C'est aux piétons à faire attention c'est tout. Cela fait cinquante que je traverse les rues et les routes
n'importe ou et n'importe comment et jamais eu d'accident bizarre non ? comment voulez vous que l'on
prennent en compte le besoin des piétons quand le rapport est de dix pour cent ? c'est toujours la majorité qui l'emporte, on ne va pas dépenser de l'argent pour quelques personnes, faites comme tout le monde, prenez le bus ou la voiture, ou marchez à pied en faisant attention

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 7/11/2016 par Grand Pierre

Petit-jean est plus fort que notre maire. Ce n'est même pas que le carrefour du pont Hardy soit dangereux. Il suffit de faire attention ! Lamentable.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 8/11/2016 par B. M

Donc Mr PetitJean, vous êtes en train de nous expliquer qu'il vaut mieux se ranger à la "majorité", prendre la voiture pour le moindre trajet, même 100 m (et bien polluer au passage), tout ça parce que certains conducteurs sont indisciplinés et ne respectent rien et parce que la municipalité ne s'en préoccupe pas...Cela me laisse perplexe

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 8/11/2016 par Petit-jean

Vous savez bien que nous vivons dans une société extrêmement attachée à l'utilisation de la voiture.
Une seule rue piétonne à Rambouillet et ce serait une levée de boucliers.
Donc plusieurs solutions pour vous:
1) sortir pendant les heures creuses 10h - 11h et 14h-15h ou bien la nuit
2) faire comme les autres, prendre la voiture.
3) ne pas sortir.
4) déménager
Désolé depuis treize ans que je suis à Rambouillet je n'ai pas trouvé d'autres solutions

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 8/11/2016 par NKR

Cher Petit-Jean, j'imagine que vous n'êtes pas atteint d'une de ces maladies qui viennent souvent avec l'âge, qui vous rendent inapte à la conduite d'un véhicule et vous transforment donc en piéton (ou en être dépendant des autres). J'imagine que vous n'avez pas d'enfants, notamment à l'âge collège / lycée, cet âge où on ne conduit pas encore mais où on a souvent besoin de se déplacer, même (surtout!) aux heures où papa/maman ne peuvent pas assurer. J'imagine que vous n'avez pas non plus 'enfants en bas âge et que vous n'avez donc jamais tenté de vous déplacer sur les voies rambolitaines avec une poussette. J'imagine que vous êtes suffisamment riche pour pouvoir assumer les frais inhérents à la possession et à la conduite d'une voiture (le carburant, l'entretien, l'assurance...). J'imagine pourtant que pendant vos loisirs, vous vous servez quand même de vos jambes pour marcher ou pédaler, sans quoi je redoute que votre tour de taille ne vous emmène vers des valeurs qui vous conduiront bien vite aux maladies que je citais en début de post...
Il ne s'agit pas d'interdire en quoi que ce soit la voiture. Mais simplement de permettre à ceux qui ne l'utilisent pas pour des raisons qui leur sont propre de pouvoir se déplacer dans des conditions correctes de confort et de sécurité. Conditions qui sont loin d'être remplies dans un certain nombre de voies de notre cité, pourtant fréquentées par les piétons.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 9/11/2016 par Grand Pierre

@petit-jean
Comment peut-on parler, comme vous le faites, avec une telle légèreté et sans honte, d'une circonstance pareille ? Une jeune fille a perdu la vie et une autre restera handicapée à vie !
Entre cynisme, humour (quel à propos...) et décontraction, vous préconisez quatre "solutions". Selon vous, laquelle se serait le mieux appliquée à ces deux lycéennes ?
Serait-il possible que vous réfléchissiez un peu ?

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 9/11/2016 par petit-jean

Vous me parlez d'un accident. Mais des accidents il y en a tous les jours des centaines qui sont dû
principalement à un concours de circonstances ou un manque d'attention. Je pense que c'est plutôt aux gens de changer leur comportement plutôt que de vouloir toujours nous imposer de nouvelles normes de sécurité. Rambouillet est une ville ancienne avec des rues étroites. Comment voulez vous que l'on double la largeur des trottoirs ? c'est impossible car il faudrait supprimer les places de parking. Essayer de vous adapter ou déménagez. Rambouillet n'est pas la seule ville ou l'on peut élever ses enfants, et n'a pas forcement vocation à cela

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 10/11/2016 par NKR

Cher Petit-Jean, vous me faites exactement penser à tous ceux qui, dans les années 70 disaient: "oh, il y a plus de 12.000 morts sur les routes en France ? Mais que voulez vous qu'on y fasse si les gens ne font pas attention ?". Fort heureusement, depuis cette époque il y a eu des politiques assez courageux, et de tous bords politiques, pour imposer des mesures impopulaires qui ont eu pour nom "limitation de vitesse", "radars", "ceinture de sécurité", "normes de cheminement", "rocades et rues piétonnes"... Vous devez naturellement être de ceux qui estiment que ces mesures sont une atteinte intolérable à votre liberté, car bien sûr "moâ, moâ, moâ au moins je suis un bon conducteur, je n'ai pas à payer pour les autres!". Il vient d'y avoir plusieurs accidents graves à Rambouillet et aux abords ces derniers mois, et nos politiques locaux sont bien décidés à ne rien faire, il me parait bien naturel de les interpeller, et de ne pas se contenter de sempiternel "mais on a toujours fait comme ça!". Et pour finir, s'il y a un droit que je vous denie, mais alors totalement, c'est celui de préconiser qui a le droit ou pas d'habiter Rambouillet.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 10/11/2016 par Petit-jean

Vous dites que les trottoirs ne sont pas assez larges ou inexistants, que ceci ou cela ne vous convient pas, mais c’était comme çà quand vous vous êtes installé à Rambouillet. C’est comme si vous achetiez une maison au bord de la voie ferrée ou de l’autoroute, et qu’ensuite vous alliez vous plaindre à la mairie parce que çà fait trop de bruit. Et puis moi en tant qu’automobiliste je pourrais vous dire le contraire, que les trottoirs sont trop larges, qu’il n’y a pas assez de places de parking et trop de pistes cyclables pour si peu de vélos. Je pense qu’il ne faut pas résonner pour soi même mais pour la communauté. Et malheureusement la communauté est à 95 % pour la voiture

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 10/11/2016 par papi78

@NKR,

Un point m'a fait bondir : vous dites :
[..] Fort heureusement, depuis cette époque il y a eu des politiques assez courageux, et de tous bords politiques, pour imposer des mesures impopulaires [..]

Heu, vous croyez au père Noël et au royaume des bisounours ?

"Les politiques" sont tout sauf courageux. Ils n'ont vu qu'une chose : la rentabilité.
1/ Diminuer le nombre d'accidents de la route permet de diminuer les dépenses de santé et les problèmes annexes de productivité dans les sociétés dont trop de salariés sont absents temporairement ou définitivement pour cette cause.
2/ Ce n'est pas sûr que la répression ait permis de baisser ce chiffre, mais il est sûr qu'elle a permis d'engranger d'énormes recettes, au point que les recettes des radars font parties du budget prévisionnel de l'état (un comble de miser sur les conduites à risque) et que cette activité a été externalisée à Rennes. Imaginez si plus personne ne commet d'infraction pendant un an. La tête du ministre des finances et des dirigeants des sociétés tierces en chargent des PV.

En contre partie, le réseau routier a été amélioré pendant un temps, c'est vrai. Mais plus maintenant. L'état a coupé les budget.
Les constructeurs autos ont grandement amélioré la sécurité des véhicules. Mais là aussi, c'est simplement parce que d'un point de vue marketing la sécurité est vendeur (voir les assurances) et qu'un client qui sort indemne d'un accident et un client potentiel pour remplacer sa voiture qui est en purée.

On nous cite souvent l'exemple de l'Allemagne à tout bout de champ, mais on oublie de nous rappeler que outre Rhin, la vitesse sur route est de 100km/h, que sur autoroute elle est libre là où ce n'est pas limité, qu'il n'y a pas autant de radar, que l'on peut passer à l'orange, que l'on peut glisser un stop, que les autoroutes sont gratuites, etc,
et qu'au total, il y a eu autant de victimes de la route en 2013 que chez nous (voir www.liguedesconducteurs.org/images/Comparatif_france__allemagne_VF.pdf).
C'est vrai par contre que le comportement au volant est différent, surtout en ville.

Alors oui, il y a eu des améliorations, mais ce ne sont certainement pas nos politiques qui sont tout, sauf courageux.


Pour le reste, je suis d'accord.
Notre municipalité fait l'autruche et on se demande même si ils sortent du bunker de la mairie en ce moment.
Des millions ont été dilapidés pour refaire les alentours de la loupiote, alors qu'ailleurs, il n'y a toujours pas de trottoir, mais un simple fossé (rue Einstein pour ajouter aux exemples du Bel air).

Et que dire des éclairage publics absents ou trop médiocre au niveau des passages piétons. La nuit venue, on ne voit plus rien (en plus, tout le monde s'habille de sombre). Et pourtant, avec cette fameuse lanterne, au prix que ça a coûté, on devrait y voir bien clair.

Il y a un endroit où l'éclairage a été refait correctement, c'est le sous-terrain SNCF de la rue de Clairefontaine. Mais uniquement sous le pont, là où les piétons sont sécurisés sur le trottoir de 50cm de large par des barrières. Pour les passages piétons avant et après ce sous-terrain, l'éclairage est aussi mauvais qu'ailleurs.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 15/11/2016 par Maled

Arrêtez de répondre à Petit Jean, il ne fait que de la provoc gratuite.
Habitant rue de l'étang de la tour, je ne traverse plus jamais au feu rouge (damned, encore un piéton !) : c'est l'endroit le plus dangereux. le temps d'attendre le bus ou d'en descendre, je vois tous les jours plusieurs voitures le brûler. M. le maire a bien évidemment refusé de venir voir et avait délégué cette mission à M. Cintrat, mais mes horaires ne lui convenaient pas, je l'attends encore.
Il faut être lucide, ce qui n'est pas visible en hyper centre ne les intéresse pas.
Il y a aussi un truc qui s'appelle le code de la route, S'il était respecté, peut-être que beaucoup de piétons aurait moins de "malchance" . Mais où est la police ?

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 16/11/2016 par JWB

Bonjour à tous,

Habitant pas très loin de la sous-préfecture, j'évite au maximum de sortir la voiture. En prenant la direction (à pied) de la crèche avec ma poussette, j'ai réussi à trouver un trajet, non sans mal, où je suis à peu près en sécurité, malgré des trottoirs dans un état déplorable, trottoirs qui souvent sont accaparés par les voitures en stationnement. Ensuite, direction la gare pour me rendre en train à SQY, toujours à pied, et ce pour un total dérisoire de 1,2 km. Quand j'emmène le plus grand à l'école du Centre, je suis toujours stupéfait du nombre de parents qui viennent à cette école en voiture, d'autant que je doute que la carte scolaire de cet établissement s'étende jusqu'à la Clairière...

Pour faire mes courses, je me fais livrer à domicile. Alors certes, c'est également un déplacement pour celui qui me livre, mais s'il vient livrer 5 clients à Rambouillet, c'est 1 véhicule en circulation au lieu de 5. Depuis que les halles de la rue Patenôtre ont hélas fermé (et maintenant le poissonnier), je vais acheter mes fruits et légumes, et aussi le poisson à Grand Frais. J'avoue que je prends la voiture, mais j'essaye de choisir des heures creuses. Un petit saut à faire à l'autre bout de la ville et je sors alors mon vélo.

Quand on me demande mon avis où se garer à Rambouillet, ou quand on vient me dire que c'est impossible de se garer, je rappelle à mon interlocuteur que la Place du Rondeau est en zone verte et que souvent il y a de la place, et qu'en cinq minutes on est devant le manège...

Malheureusement, plus le temps passe (5 ans à Rambouillet) et plus je crains d'être soit piéton soit cycliste dans le centre-ville, car celui-ci me semble de plus en plus livré aux voitures. Aussi j'envisage de quitter la ville pour aller m'installer ailleurs, d'autant que toutes les constructions qui poussent comme des champignons en ce moment vont mécaniquement augmenter la circulation.

Un futur ex Rambolitain...

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 18/11/2016 par Leon Deloi

Je ne sais pas ce qui s'est passé précisément ce soir, avenue Leclerc, mais deux camions de pompiers et des jeunes filles hurlants, sur le bord de l'avenue, j'ai du mal à penser à autre chose qu'un accident de la route...
Il fait sombre, les gens roulent beaucoup trop vite à cet endroit, la rue est mal éclairée, comme la quasi totalité des rues à Rambouillet.
De toute façon, ça continuera tant que rien de sérieux ne sera entreprit par le maire.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 19/11/2016 par RBT 78

bonjour,
au fil des sujets qui s'accumulent et de l'absence de réactions sur le terrain,
le constat est édifiant !
la mairie est aveugle, sourde et muette,
ou sont ils ?
une idée : entrain de se prélasser dans leur lanterne, peut être !
vivement Mars 2020 !

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 19/11/2016 par Ducat Christine

Entièrement d'accord avec vous sur le manque cruel d'aménagements pour piétons et cyclistes. Revenue à Rambouillet cette année après un divorce et pour être près de ma mère, j'étais pendant 6 mois sans voiture et là ça a été la douche froide. Il faut reconnaître que la Mairie de Rambouillet a toujours marché dans écouter ou tenir compte des us et coutumes de ses habitants, une sorte de culture de non transparence...

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 29/11/2016 par MiD

Oui moi aussi j'ai quitté Rambouillet pour y revenir pour ma famille et cela fait 44 ans que je connais cette ville. Mais j'ai habité ailleurs aussi justement, c'est ça qui permet de comparer.
Quand je critique les trottoirs, il ne faut pas être idiot, cela ne peut pas concerner les trottoirs d'immeubles anciens. Mais compte tenu des connaissances actuelles, les nouvelles constructions devraient avoir l'obligation de laisser un trottoir suffisant pour y circuler en poussette, fauteuil, béquille, avec un Caddy de courses, qui permette le croisement de deux piétons ...
Ce n'est pas très compliqué, d'autres y arrivent.

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 12/12/2016 par dominique kolacha

.... Sans parler de la residence Pasteur où il y aussi une ecole maternelle. Les conducteurs et les conductrices y roulent comme si ils étaient sur un circuit. Bon j'exagere. Mais effectivement la vitesse devrait être à 30 pas 50. Mais il n'y a pas de panneaux limitation de vitesse, donc on fait ce que l'on veut. Avant on avait des dos d'ânes, mais ils ont été enlevés, parceque cela genait les conducteurs entre autres. On a même droit à des voitures et motos qui roulent sur le stade de foot. C'est peu dire....

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 12/12/2016 par Lou

Je viens de voir ce soir que le passage piéton du pont Hardy était bloqué par une barrière tout le long du trottoir, et que des aménagements plastiques (temporaires ?) étaient présent pour obliger les automobilistes à s'écarter du trottoir.
Un début de prise de conscience ?

Re : Piétons: mais qui se soucie de nous (pas vous!)?

Publié le 13/12/2016 par Tess

Oui, la mairie a enfin réagi pour le passage piéton du Pont Hardy et je l'en félicite. Ce funeste passage a été condamné et les autres passages du carrefour repeints et réglés par les feux. J'invite la mairie à revoir tous les passages piétons de la ville et à réagir avant qu'un nouveau drâme ne se produise cette fois-ci.



Derniers Sujets du Forum

Derniers sujets du forum

Partager cette page